top of page
  • Sarl Denis Mallejac

| Le temps des chantiers : lattis et torchis |

Rennes (35)


Au 14 rue d’Antrain, après une phase de déconstruction, de reprise des cheminées et des renforts structuraux, la phase de remplissage avec du torchis peut commencer sur le mur mitoyen dégradé.  

 

Le pan de bois est alors rempli par du torchis, retenu par du lattis, pointé à l’aide d’un cloueur pneumatique ou d’un marteau.

Le mélange de torchis est composé de terre récupérée sur le chantier ou tamisée à l’atelier et de fibres de chanvre.

 

C’est près de 12 m3 de torchis, mis en œuvre, en remplissage de la structure en pans de bois sur 15 cm d’épaisseur. Le torchis très fibré permet d’atteindre une résistante thermique proche de 1 m².K/W, soit le double de la résistance d’un pan de bois avec un torchis classique. 

 





Comments


bottom of page